Résultat de votre recherche

L’indice de bulle immobilière se replie légèrement

Posté par pacastro sur janvier 18, 2018
| News
| 0

L’indice de bulle immobilière UBS s’est replié légèrement au 3e trimestre pour atteindre 1,38 point, contre 1,41 point au deuxième trimestre (chiffre révisé). Il reste tout de même dans la zone à risque, indiquent vendredi les économistes de la banque aux trois clés.

La légère baisse des prix des logements à l’achat et la moindre augmentation du volume des hypothèques par rapport au trimestre précédent ont quelque peu atténué les déséquilibres. En comparaison annuelle, les logements ont enregistré un recul des prix (corrigé de l’inflation) de 1,4%.

La morosité conjoncturelle et la baisse des loyers empêchent toutefois une atténuation plus nette des déséquilibres sur le marché du logement en propriété, précise le communiqué. De plus, la demande d’investissements pour des logements destinés à la location a très peu diminué et reste à un niveau qui n’est « pas soutenable à long terme », préviennent les analystes. La proportion de demandes de prêts pour l’achat de logements destinés à la location oscille depuis fin 2012 entre 18 et 20%.

La demande d’immobilier résidentiel, à usage propre comme à des fins d’investissement, devrait rester dynamique. En effet, la conjoncture devrait s’accélérer l’an prochain et les taux d’intérêt à long terme ne devraient guère augmenter.

Toutes les régions ne sont toutefois pas dans la même situation face au risque de bulle immobilière. Lausanne, Vevey et Bâle-Ville figurent parmi les plus fortement exposées, tout comme les régions de Zurich, Zoug et Lucerne. Par ailleurs, Genève, Nyon, Aigle et certaines régions montagneuses autour de Davos, Visp ou Sierre ont enregistré une correction des prix de plus de 5% depuis 2014.

Source : Bilan

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

  • Recherche avancée

    CHF 300'000 à CHF 5'000'000

    Recherche avancée
  • Dernières news